Lifting par fils tenseurs PDO

Les fils tenseurs régénérants en Polydioxanone (PDO) sont une réelle alternative au lifting !

 

Le relâchement cutané est l’un des principaux symptômes du vieillissement naturel. Il se traduit par une perte d’élasticité de la peau qui a tendance à se détendre et à s'affaisser. Au fil des années, l’organisme ralentit sa production de collagène, d'acide hyaluronique et de fibres d'élastine, et la peau perd ainsi sa tonicité et sa jeunesse. Les rides froissent la peau, les bajoues et les pommettes tombent, le cou se ride et se relâche. le visage parait  fatigué et vieilli.

 

Leur effet « anti relâchement cutané » permet de lisser les rides et la peau froissée. Les fils posés en intradermique vont entrainer une réaction inflammatoire avec fabrication de fibres de collagène et d'elastine autour des fils. Ceux-ci se résorbent naturellement et l'effet tenseur dure de 1 à 3 ans, selon les zones traitées.

 

Les fils tenseurs  vous permettent d’obtenir des résultats proches d’un vrai lifting, mais préservent la beauté naturelle. Ils ne donneront pas un effet tiré et figé comme le lifting et permettront de redessiner le visage pour plusieurs années.

 

Ce type d’intervention nécessite une anesthésie locale et ne laisse aucune cicatrice. Un léger œdème peut apparaître au niveau de l’entrée et de la sortie des fils, ainsi qu’un léger gonflement de la zone traitée. Il peut également y avoir des ecchymoses. Ces symptômes sont tout à fait normaux et disparaîtront petit à petit. 

Protocole de traitement

- La séance dure de 30 minutes à 1 heure, selon la zone traitée.

Il existe plusieurs types de fils PDO :

- Les monofilaments pour les fines ridules et le front

- Les Screw (en forme de ressort) pour un effet liftant, le cou, le décolleté et un effeat volumateur des pommettes.

- Les Barb (fils crantés) pour redessiner l'ovale du visage.

Le médecin introduit les fils contenus dans une aiguille ou une canule. Il retire l'aiguille et les fils prennent leur place dans le derme et les tissus sous cutanés.

Pour les Barb, il exerce une traction et lisse ainsi la zone affaissée.

 

Résultats

Cette technique qui permet de lutter contre le relâchement cutané a une double action sur le visage et un résultat immédiatement visible : un effet tenseur liftant naturel et un effet volumateur progressif.

 

Zones concernées

- la pointe des sourcils

- Les paupières supérieures

- Les pommettes

- L’ovale du visage

- Le cou

 

Technique et mode d'action

La réponse physiologique liée à l’insertion de fils PDO produit une réaction inflammatoire aux corps étrangers qui se traduit par une formation de collagène qui vient entourer les fils implantés. Les fils implantés peuvent ainsi servir de support à la prolifération du collagène.

La PDO Thread Therapy a été initiée par des médecins coréens et développée autour du principe de points d’acupuncture. Issue de l’alliance de la médecine orientale et occidentale, cette Thérapie a d’abord été utilisée pour soulager la douleur en relaxant les muscles et tendons puis comme traitement en médecine esthétique.

 

Précautions post-traitement

- Une poche de glace devra être appliqué pendant environ 20 minutes sur la zone traitée pour prévenir le gonflement et les ecchymoses et cela 3 fois par jour dans les 48 heures suivantes. Il est recommandé de prendre préventivement 10 granules d' ARNICA 5CH, toutes les 4heures, la veille, le jour même et les jours suivants.

- La douleur éventuelle peut être gérée par des médicaments par voie orale. L’ibuprofène est à éviter afin de limiter les ecchymoses. La douleur disparait normalement dans les jours qui suivent.

- Une activité réduite est recommandée pendant au moins 24 heures. Toutes les activités peuvent être normalement reprise après 2 à 3 jours.

- Tous les patients sont priés d'utiliser un écran total sur leur visage pour éviter l’exposition au rayonnement solaire direct des zones qui peuvent marquer.

 

Éviter :

- Le jour du traitement : toute action pouvant causer une inflammation excessive comme le sauna, le bain, l’alcool.

- d'ouvrir excessivement la bouche (crier, bâiller, chanter ...)

- de froncer les sourcils

- les massages de toute sorte pendant trois semaines

- la prise d’anti-inflammatoires pendant les deux semaines suivantes si ce n’est pas nécessaire. Le traitement implique une phase inflammatoire normale pour obtenir les effets désirés.

 

Contre-indications

- maladies inflammatoires de la peau dans les 31 jours précédents.

- Grossesse.

- Tendance aux chéloïdes, cicatrices.

- Antécédents de blessures récentes mal traitées et plaies ouvertes.

- Implants dans la zone à traiter

- Toutes autres contre-indications aux implants: réactions allergiques cutanées ou infections; immunologie compromise suite à des maladies comme le cancer, VIH, maladies systémiques comme le diabète, la tuberculose...

 

Effets secondaires possibles

- Risque de petits hématomes ou séromes (accumulation de sang sous la peau).

- Infection légère sur la zone de l’insertion de fil, bien que toutes les précautions soient prises. Si une infection se développe, elle peut être traitée avec des antibiotiques. La cause de l’infection doit être examinée, et si c’est en raison de l’extrusion de fil, une suppression immédiate du fil doit être effectuée.

- Les cicatrices suite à l’insertion de l’aiguille sont minimes, mais sont néanmoins possibles, particulièrement chez les patients à la peau de couleur foncée.

- Certains patients ressentent un manque de sensibilité ou un engourdissement dans la zone traitée, qui disparaît généralement dans les semaines suivant la procédure.