ÉPILATION DÉFINITIVE

L'épilation définitive indolore avec I.P.L. ALMA LASER

Ce nouveau procédé révolutionnaire élimine tous les types de poils sur tous les types de peaux (blanche, mate ou noire). Complètement indolore, cette technique peut être pratiquée en toutes saisons et sur toutes les parties du corps. La sensation ressentie est souvent comparée à un massage aux pierres chaudes.

 

Le principe de la Lumière Pulsée Intense consiste à utiliser un rayon lumineux dont l'intensité, la durée et la longueur d'onde sont parfaitement maîtrisées. Transformé en chaleur au contact de la peau, ce rayonnement va opérer des changements en profondeur au niveau du poil, sans endommager les tissus environnants ni délivrer un pic d'énergie inconfortable. On ne détruit que le bulbe pilaire, la destruction est progressive et durable en agissant sur les cellules germinatives de la structure nourricière du poil : le bulge. La repousse ralentit puis s'arrête définitivement, laissant la place à une peau nette.

 

Pour bien comprendre, un petit rappel d'anatomie

Le poil est enraciné sous la peau à environ 4 mm de profondeur. Il est fabriqué au niveau du follicule pileux à partir de 2 types de cellules, les kéranocytes qui fabriquent la gaine de kératine et les mélanocytes qui fabriquent la mélanine, pigment responsable de la couleur du poil.

La vie de chaque poil se divise en trois phases :

1) Lors de la phase anagène, le poil est jeune et pousse, il est solidement ancré dans son bulbe. C'est la période idéale de traitement par lumière pulsée dans la mesure où la combustion par la chaleur s'effectue à 100 % et donne le meilleur de son efficacité.

2) La phase catagène, le poil arrête de pousser, il se détache du bulbe et dans cette position, la conduction de la chaleur ne peut s'effectuer jusqu'au bulbe, le poil sera grillé mais le bulbe ne sera pas touché.

3) Lors de la phase télogène, le poil tombe, le poil conducteur ayant disparu le traitement est alors inefficace.

Selon les zones du corps, la durée de ce cycle varie, il est de 6 à 7 mois pour la moustache et la lèvre supérieure, de 9 mois pour les avant-bras, de 18 mois pour le maillot et les aisselles, 24 mois pour le corps et jusqu'à 2 à 6 ans pour les cheveux.

Cycle après cycle, la gaine conjonctive du follicule pileux se durcit et se réduit (phénomène de la miniaturisation du follicule pileux), ce qui freine la phase anagène du poil qui dure moins longtemps et devient plus fin, formant progressivement un duvet ou une alopécie.

Sur une même zone du corps nous avons à la fois des poils en phase anagène, télogène, et catagène. Seuls 20 à 40 % des poils de la zone à traiter sont en phase anagène lors d'une séance, c'est pourquoi il faut répéter les séances toutes les 6 à 8 semaines.

 

Stop aux idées reçues : Le poil arraché ne repousse pas dans les semaines qui suivent mais plusieurs mois après avoir été supprimé. Pour arriver à ralentir puis arrêter la repousse, il faut donc épuiser toutes les salves de poils.

La Lumière Pulsée Intense est efficace sur les poils en phase anagène au moment de la séance. On peut parler d'épilation définitive car le rayonnement lumineux provoque la destruction du poil conducteur et permet l'élimination des cellules germinatives qui donnent naissance aux nouveaux poils. Le bulge » étant atteint, la repousse ralentit puis s'arrête.

 

Matériel utilisé, technique et mode d'action

I.P.L. ALMA LASER est un système unique qui agit en balayage, l'épilation de grandes zones est alors beaucoup plus rapide et moins douloureuse. La pièce à main est dotée d'un système de refroidissement de contact intégré qui rend l'épilation indolore.

 

I.P.L. ALMA LASER DISPOSE D'UN BREVET EXCLUSIF : LE DPC (DYNAMIC PULSE CONTROL). EN PLUS DE LA FLUENCE ET DE LA DUREE DU PULSE, UN TROISIEME PARAMETRE DU TRAITEMENT PEUT ETRE AJUSTE AVEC LE CONTROLE ADDITIONNEL DE LA FORME ET DE L'INTENSITE DU PULSE. LE PULSE S'ADAPTE AU RYTHME DES SEANCES. CETTE PERSONNALISATION UNIQUE ACCROIT NOTABLEMENT SON L'EFFICACITE.

 

Le procédé de flash continu du I.P.L. ALMA LASER travaille en mouvement. Cette technique innovante de balayage est appelée «In Motion», elle permet d'éliminer le problème récurrent des zones sautées ou manquées.

La longueur d'onde utilisée dans ce procédé est à l'opposé des rayons énergétiques tels que les rayons ultra-violets et rayons X. Il n'y a donc pas de risque cancérigène.

En médecine, le risque zéro n'existe pas d'où l'importance de prendre le maximum de précautions et d'éviter l'épilation « pas chère » réalisée par du personnel non formé ou du matériel douteux non contrôlé, dans un environnement non médicalisé.

 

La photo thermolyse sélective (lumière pulsée intense) peut être utilisée en réjuvénation cutanée, la cible est alors le fibroblaste (technique décrite dans l'onglet anti-âge).

 

Zones concernées

- Toutes zones du corps

- Poils incarnés : plus fréquents après le rasage ou l'épilation et visibles à la surface de la peau, ils émergent de leur follicule mais continuent de pousser sous la peau déviant donc de leur trajet normal (hors de la peau). Ils sont généralement cause d'inflammation voire d'infection : folliculite, abcès.

 

Protocole de traitement

- En moyenne 6 séances à 6/8 semaines d'intervalle suffisent chez les femmes, il faut prévoir un nombre de séance plus important chez l'homme.

- En fonction du type de pilosité et de l'état hormonal, le nombre de séances nécessaires peut varier jusqu'à 10 séances en fonction de la repousse du poil.

- Par la suite, il faudra compter sur 1 à 2 séances annuelles dans le but d'arriver à un résultat parfait. Les résultats chez les hommes sont bons, mais, en raison des hormones mâles, il faut parfois plus de séances que pour les femmes, la testostérone favorisant la pousse des poils.

 

Résultats

- La peau devient lisse, douce et nette.

- La méthode est efficace et durable, les résultats se révèlent équivalents à l'épilation définitive pratiquée au laser.

- Le traitement n'irrite pas la peau et contribue très efficacement à une amélioration de son aspect à fortiori lors de la présence de poils sous peau, en effet après quelques séances les poils sous peau disparaissent.

 

Contre-indications

- La prise de médicaments photo-sensibilisants (cyclines ou médicaments à base d'Isotrétinoide) .

- La grossesse

- Eviter un bronzage actif ou coup de soleil la semaine précédente et les jours qui suivent.

- La Lumière Pulsée Intense ne peut pas traiter le poil blanc, pas plus que le laser ne peut le faire.

- Sur les personnes à poils blonds, le taux de réussite est de 70% des cas. Il est donc nécessaire d'effectuer des tests préalables.

 

Effets secondaires

- Possible risque d'échauffement trop intense voire de brûlure, ou apparition de tâches de dépigmentation, habituellement réversibles en quelques mois.